Image d'entête de la page Travailler

Travailler

Travailler à Lévis, c’est s’accomplir

Se situant 2e rang parmi les villes québécoises de 100 000 habitants et plus pour son taux d’activité en 2016, Lévis est une ville d’opportunités pour les chercheurs d’emploi. Même que Lévis a enregistré le plus bas taux de chômage parmi les 50 plus grandes villes du pays, et ce, à de nombreuses reprises depuis 2006.

Des emplois de qualité

Au total, Lévis compte 4 500 entreprises sur son territoire, offrant près de 70 000 emplois, dont 50,2 % sont des emplois hautement qualifiés¹, comparativement à 45,9 % pour l’ensemble du Québec.

Rechercher des offres d’emploi à Lévis

Des secteurs d’emploi diversifiés

Bien que le nombre de diplômés et la diversité des domaines d’études amènent les gens de Lévis à travailler dans des secteurs d’activité très diversifiés, le grand secteur qui génère le plus d’emplois à Lévis est de loin, le secteur tertiaire, qui comprend entre autres tous les services, les commerces, l’administration, l’éducation et le transport.

Secteurs d’activité les plus présents

  • Entreprises de services (37 % excluant les soins de santé et d’assistance sociale)
  • Commerces de gros et de détail (20 %)

Secteurs qui embauchent le plus de gens

  • Fabrication (20 %) – près de 200 des 750 entreprises établies dans les parcs industriels de Lévis sont des fabricants
  • Commerce de gros et de détail (18 %)
  • Soins de santé et d’assistance sociale (13 %)
  • Finances et assurances (12 %)

Des opportunités à la tonne

Le nombre d’emplois à combler à Lévis d’ici 5 ans est d’environ 15 000.

Les villes de Québec et de Lévis constituent un pôle d’emploi pour l’ensemble du territoire de la Communauté métropolitaine de Québec, puisque les deux villes représentent 86 % de la population, mais regroupent 92 % de l’emploi.

Des salaires attractifs

À Lévis, le revenu médian des ménages en 2015 se situait à 74 101 $, contre 59 822 $ pour celui de l’ensemble du Québec. Cela correspondait à 24 % de plus pour les ménages lévisiens par rapport au revenu médian des autres ménages du Québec.


¹ Niveau de compétence de niveau de gestion, de niveau A (professionnels avec diplôme universitaire) ou de niveau B portion technique 1 (formation collégiale)

Abonnez-vous à notre infolettre

Suivez-nous